Kickstart 3.1.4 pour Amiga

Voilà 26 ans qu'il n'était pas sorti de ROM pour Amiga depuis les versions 3.1 de feu Commodore. Je ne tiens par compte des ROM 3.X de Cloanto qui ajoutent bien peu de choses et comportent quelques bugs.

Après quelques semaines de tests, je peux dire que le kickstart conçu par Hyperion ajoute quelques améliorations substantielles, mais ne constitue pas un achat obligatoire pour ceux qui sont équipés des ROM 3.0 ou 3.1. Tout dépend de ce qu'on souhaite faire de son Amiga.

Les améliorations

L'esprit 3.1 conservé

Les ROM 3.1.4 ont gardé l'esprit 3.1 plutôt que de continuer l'OS 3.5 / 3.9. Une histoire de goût et... de droit. Cette approche consiste à favoriser les petites configurations. Ici, il n'est pas nécessaire d'avoir une carte graphique et une carte accélératrice musclée. Cependant, ces ROM sont plus gourmandes que les ROM 3.1 : Il vous faudra au minimum 2 Mo de RAM pour que ça tourne confortablement, alors que les 3.1 tournaient sur un modeste Amiga 500 avec 512 Ko de mémoire.

Icon.library

La gestion des icônes est améliorée. La palette MagicWB, les NewIcons et les icônes PNG sont gérés nativement. L'affichage des icônes est bien plus rapide.

Le support natif des NewIcons et de la palette MagicWB dans les prefs du Workbench

Workbench.library

On retrouve de nombreuses améliorations dans l'utilisation du Workbench. Ces améliorations étaient présentes dans l'OS 3.5 :

  • Menu du Workbench ajoute des options d'organisation des icônes, de recadrage des fenêtres.
  • Une option de recherche de fichier ajoutée, mais il faudra mettre un utilitaire nommé Find dans le dossier System.
  • La jauge de mémoire disponible sur le côté des fenêtres.
  • La sélections des icônes groupées en 1 clic.
  • Une barre de progression lors de la copie de fichiers.
  • Un Shell amélioré avec des nouvelles commandes.
  • Les informations sur les icônes sont améliorées, avec une saisie plus aisée des Types d'outils.
La barre de progression n'existe pas sous le Kickstart 3.1

Les préférences

Le design des préférences a été globalement amélioré avec une interface utilisateur GadTools elle-même enrichie.

Par exemple, il est maintenant possible de régler le positionnement, la taille et l'ordre des dossiers des fenêtres ASL. Pour faire la même chose avec le Workbench précédent, il fallait télécharger un utilitaire spécifique sur Aminet.

Le nouvelles prefs pour les boites de dialogue ASL

Moins de patchs au démarrage

Le Workbench 3.1.4 permet de retirer pas mal de petits patchs ou utilitaires de mon précédent système. Quelle joie de pouvoir retirer de ma Startup-Sequence et User-Startup :

  • NewIcons
  • FullPalette pour vérouiller les couleur MagicWB
  • PrepareEmul et MuMove4K pour prélancer les émulateurs MacOS : ShapeShifter et Fusion.
  • Les éventuels Remlib icon.library et workbench.library pour charger les nouvelles bibliothèques

Autres améliorations

Des améliorations mineures à mon goût, mais peut-être que certains y trouveront un intérêt :

  • FastFileSystem amélioré (je préfère utiliser SFS ou PFS)
  • DiskDoctor, le retour (Bof)
  • printer.device amélioré (Plus besoin de TurboPrint)
  • picture.datatype (affichage de plus de 256 couleurs)
  • Multiview

Les inconvénients

J'ai rencontré quelques inconvénients pendant mes tests, voici quelques points décevants :

Pas de documentation

Le manuel papier fourni avec les ROM ne contient que des indications pour brancher les ROM, mais strictement rien sur ce qu'elles apportent à l'Amiga.

Le manuel papier nous éclaire exclusivement sur le branchement des ROM

Suite à l'installation des disquettes du Workbench, j'ai caressé l'espoir de trouver un AmigaGuide, mais hélas, aucune documentation numérique n'est fournie.

Il faudra donc aller glaner des infos dans les FAQ du site d'Hyperion, mais aussi dans les forums ou certains auteurs détaillent une partie du travail.

Les FAQ d'Hyperion répondent résolvent certains problèmes

Pour conclure, les manuels papiers des ROM 3.1 restent indispensables.

Pas d'augmentation de vitesse

Je pensais que le Workbench pouvait gagner en vélocité, mais en réalité, rien n'a vraiment changé, mis à part le chargement des icônes. J'ai effectué différent tests de vitesse sur la mémoire, Intuition, les transferts IDE, et sur les applications utilisant le FPU, pour ne constater aucun progrès visible. Je sais bien que le Kickstart 3.1.4 n'est pas une carte accélératrice, mais comme la plupart des bibliothèques ont été optimisées pour travailler dans la Fast plutôt que dans la Chip, j'ai espéré un surcroît de nervosité de mon Workbench et des mes applications.

Par exemple, les bibliothèques mathieee qui gèrent les calculs flottants ont été mises à jour, mais je n'ai pas décelé d'augmentation de vitesse sur les application scientifiques.

Le comparatif avec SysSpeed n'a rien donné

Le vrai gain de vitesse provient de l'installation de la bibliothèque correspondante à son processeur, en l’occurrence le 68060. C'est d'ailleurs ce qui est indiqué à la fin de l'installation du Workbench 3.1.4, ou avec la commande CPU fournie. Avec la Blizzard 1260, j'utilise la 68060.library de Thomas Richter qui me satisfait depuis plusieurs années. Sans cette bibliothèque, mon Amiga devient instable et sa vitesse est divisée par 3. Cette 68060.library a été spécialement mise à jour pour détecter les ROM 3.1.4.

La 68060.library fortement conseillée par le Kickstart 3.1.4

Conserver certains patchs

Obtenir des ROM mises à jour signifie alléger le Workbench de tous ces patchs que nous accumulons depuis 20 ans.

Hélas, certains patchs demeurent indispensables :

  • La commande Setpatch toujours présente. Pourtant les ROM 3.X de Cloanto s'en était débarrassé.
  • Les patchs FBlit et FText toujours nécessaires. Thomas Richter estime que ces "hack" sont mal documentés et peuvent provoquer des bugs. Pourtant, ces patchs doublent la vitesse d'affichage. Difficile de s'en passer. J'ai testé le driver Native de Thomas Richter avec le nouveau P96 de Jens Schoenfeld, plus respectueux du système, mais bien plus lent que FBlit.
  • Le patch BlazeWCP qui accélère les routines WriteChunkyPixel est également à mettre dans sa Sartup-Sequence.
Difficile de se passer de FBlit qui transforme l'AGA en carte graphique

Vous trouverez des tests de vitesse avec ou sans ces patchs dans la vidéo située à la fin de cet article.

Pas de nouvelles icônes basse résolution, pas de nouvelles polices bitmap

Les GlowIcons fournis sur la disquette Storage ne conviennent pas à ceux qui n'ont pas de carte graphique. L'AGA est plus confortable en basse résolution et surtout, il faut économiser la mémoire Chip pour les application. Il ne faut pas oublier que le WorkBench n'est qu'un "passe-plats" entre les applications et doit par conséquent rester léger. Je déplore qu'il n'existe pas d'icônes modernes pour les basses résolutions. Je conserve donc mes icônes SmallBench.

De même, on devra continuer d'utiliser la police bitmap Topaz 8. Rien n'a changé. Dommage.

Startup-Sequence non optimisée

Il semble que la startup-sequence n'a pas été vraiment modernisée pour gagner en vitesse et en simplicité. Très peu de différences par rapport à celle du 3.1. On retrouve notamment des tests inutiles si l'on possède les ROM physiques, des commandes obsolètes comme Binddrivers et des buffers ajoutés pour... le lecteur de disquettes.

startup-sequence
La Startup-Sequence n'a pas évolué

La vidéo

Je propose des tests plus approfondis dans cette loooongue vidéo. Mais c'est l'avantage de ne pas être à la télé, on a le temps de rentrer dans les détails. Bon visionnage !

Conclusion

Si vous souhaitez lancer quelques jeux ou quelques démos sur votre Amiga, conservez les ROM d'origine. Une simple carte accélératrice et de la Compact Flash permettent de lancer des jeux WHDLoad sans problème.

En revanche, si vous êtes un vrai passionné depuis les premières heures de l'Amiga, alors ces ROM vous apporteront quelques améliorations notables qui feront votre bonheur.

Articles connexes

Overclock PowerPC 603e et 68060 Maintenant que mon PowerPC est bien ventilé grâce à mon ventirad fraichement adapté de chez NVidia, je décide d'overclocker un peu la Blizzard. Les chiffres avant l'overclock Le ...
Fabriquer son joystick Amiga arcade V2 J'ai décidé de faire un modèle amélioré de mon joystick "en bois du Jura". Je vais réduire sa hauteur et utiliser des microswitchs plus silencieux. Les pièces nécessaires ...
L'Amiga et moi L'Amiga 500 Ça commence dans mon enfance où je découvre le TI-99/4A familial, suivi d'un Amstrad CPC. Quelques années plus tard, j'achète un Amiga 500 dans une pub Amie le Pro ...
Condensateurs au tantale sur l'Amiga Les condensateurs sont des petits composants électroniques très utiles dans nos Amiga. Ces réservoirs de tension électrique permettent notamment de stabiliser la tension : si l...
Disk On Module Il n'y a pas que la CompactFlash dans la vie, il y a aussi le DOM Tout utilisateur Amiga souhaitant profiter pleinement des jeux WHDLoad a vite fait d'adopter la CompactFlash ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.