WiFi sur Amiga

Il est possible de se connecter en WiFi sur Amiga 600 et 1200 avec une carte PCMCIA. Cerise sur le gâteau, on peut se connecter avec une clé WPA et en DHCP, sans changer les paramètres de sa Box.

Les cartes WiFi compatibles

J'ai eu en ma possession quelques cartes compatibles avec l'Amiga. Voici quelques spécifications :

  • Les cartes PCMCIA sont en 16 bits,
  • alimentées en 5V comme le montrent les cases cochées sur le verso.

Une carte venant du kit EasyNet vendu par AmigaKit :

Une carte WiFi offerte en cadeau, venue de Pologne, suite à l'achat d'une carte accélératrice Apollo 060 :

Ne voyez-vous pas le point commun ? Ce sont les mêmes cartes. Si vous en cherchez une, tapez PC24E-H-FC dans un moteur de recherche. On en trouve sur eBay pour environ 20 €. La carte Orinoco ne gérait que le cryptage WEP lorsque je l'ai reçue. Après flashage depuis un PC, elle gère maintenant le WPA.

Une autre carte que je possède et qui fonctionne parfaitement sur Amiga 1200, la Buffalo AirStation :

buffalo airstation wifi

Je précise que les cartes ci-dessus gèrent le WPA TKIP mais ne gèrent pas le WPA2 basé sur le cryptage AES.

Le WPA c'est bien beau, mais quid du WPA2 ?

La gestion du WPA2 AES fonctionne très bien avec l'Amiga. J'ai connecté avec succès la Netgear MA401 :

et la Linksys WPC11 :

linksys wpc11-recto
linksys wpc11

Installation

Le pilote Prism2

Après avoir branché votre carte, téléchargez le dernier pilote Prism2 sur Aminet : http://aminet.net/driver/net/prism2v2.lha

On lance l'installateur :

On choisit le nom du réseau WiFi auquel on veut se connecter (SSID) :

Puis on tape la clé WiFi, cryptée en WPA s'il vous plait :

Suite à l'installation du pilote, on pourra lire dans la User-Startup le lancement de la carte WiFi :

Notez également un fichier nommé wireless.prefs dans ENVARC:Sys qui contient la fameuse clé WPA cryptée :

Remarque : la clé WiFi cryptée est accompagnée de sa version en clair précédée de la marque d'un commentaire #. Vous pouvez supprimer cette ligne indiscrète et ne conserver que la partie cryptée comme ci-dessus. De plus, le chargement de la clé dans son format crypté ne ralentira pas le démarrage de l'Amiga.

Avant de passer à Miami, il nous reste à vérifier si la carte se connecte au réseau.

Vérification de la connexion WiFi

  • Dans la User-Startup, identifier la ligne : Run <>NIL: C:WirelessManager prism2.device
  • Enlever le <>NIL: pour lire les rapports : Run C:WirelessManager prism2.device
  • Redémarrer l'Amiga

Si on obtient un message du style :

la carte est bien connectée.

Si vous souhaitez avoir plus d'informations, on peut ajouter le paramètre VERBOSE à la commande WirelessManager :
Run C:WirelessManager prism2.device VERBOSE

Ce message indique indique également une connexion réussie.

Paramétrage des Box

Il est inutile d'installer un routeur supplémentaire pour faciliter la connexion de l'Amiga. Avant de compliquer votre réseau, je vous conseille plutôt de paramétrer correctement votre box.

Je commence par le meilleur, à savoir la connexion en WPA 2 AES. C'est le paramétrage par défaut de la Freebox Mini 4K qui convient à tous les objets connectés modernes, y compris mon Amiga 1200 avec la carte Linksys WPC11 photographiée en haut de cet article.

Type de protection gérée par l'Amiga 1200 : WPA2- AES

La carte Linksys WPC11 est identifiée comme un ordinateur desktop connecté en 802.11b.

Voici comment la carte PCMCIA est associé dans le routeur (DESKTOP-PALJHIU)

Si votre carte ne gère pas le WPA2 AES, diminuez la protection de votre réseau WiFi en WPA TKIP qui fonctionnera avec beaucoup de cartes PCMCIA :

Remarque : La protection TKIP + AES signifie que la box va appliquer le cryptage TKIP ou AES selon les capacités de votre carte WIFI. Dans le cas d'une carte PC24E-H-FC, ce sera TKIP.

Pour la box SFR, c'est pareil, le WPA TKIP est de rigueur :

Pensez à désactiver l'option WPS qui permet de faciliter la connexion des périphériques WIFI. Cette option ralentit considérablement le processus de connexion. À cause de cette option, mon Amiga mettait près de 10 minutes à se connecter. Mettez donc cette option sur inactif :

Blocage de WHDLoad

J'ai constaté que lorsque WirelessManager fonctionne, les jeux WHDLoad peuvent se figer au bout d'une minute.

La solution est de lancer WirelessManager via un script depuis le Workbench, avec ToolsDaemon par exemple, plutôt que de lancer la connexion directement depuis la User-Startup. Si vous voulez jouer à des jeux WHDLoad, un simple reboot de votre Amiga vous déconnectera et résoudra le problème.

Paramétrage de Miami

Si WirelessManager renvoie un message d'échec, il est inutile de paramétrer Miami, ou toute autre couche TCP/IP, il faut vous acharner sur cette étape avant de passer à la suite.

Lorsque WirelessManager vous indique une connexion réussie, vous pouvez passer au paramétrage de la couche TCP/IP.

Après avoir testé avec l'ancêtre AmiTCP et le nouveau RoadShow, ma préférence va vers ce bon vieux MiamiDx téléchargeable sur Aminet.

Voici les raisons de mon choix :

  • Le paramétrage est facile.
  • La gestion du DHCP attribue automatiquement l'IP de l'Amiga, détecte les DNS et la passerelle. Ces fonctionnalités ne sont pas gérées correctement par AmiTCP et RoadShow sur lesquels il faut fixer les IP et les DNS, ce qui implique des paramétrages du routeur comme la fixation de l'IP fixée en fonction de l'adresse MAC de la carte WiFi. Je note également que RoadShow réclame l'adresse de la passerelle (l'IP du routeur), là où Miami ne demande rien.
  • L'interface graphique agréable, là où AmiTCP et RoadShow proposent d'éditer des fichiers texte à l'ancienne.

Pour le paramétrage de Miami, j’ai fait quelques captures d’écrans qui valent mieux qu’un long discours.

Dans l'onglet Hardware, on indique le chemin de prism2.device.

Le device se trouve dans le dossier DEVS:Networks :

Le nom donné à cette connexion se retrouve dans l'onglet Interfaces :

La configuration en DHCP est très pratique, car l'adresse IP de votre Amiga sera attribuée automatiquement. Il est inutile de la fixer :

Miami se connecte très rapidement et fonctionne si bien avec IBrowse, Voyager et AmiFTP que je n’utilise plus mon PC pour télécharger des logiciels pour l’Amiga. Je suis étonné de voir qu'une machine âgée de 30 ans puisse encore se promener sur le Web.

Vidéos de démonstration

Carte PCMCIA EasyNet PC24E-H-FC

Une première vidéo de mon Amiga avec la carte PCMCIA EasyNet pour montrer comment je télécharge et installe une démo WHDLoad. Connexion en WEP.

Carte PCMCIA Oricono Gold PC24E-H-FC

Deuxième vidéo où je vous présente quelques uns de mes sites favoris avec IBrowse. Le décodage des images est accéléré par les WarpDatatypes. La carte PCMCIA est une Oricono Gold PC24E-H-FC. La connexion est en WPA TKIP.

Carte PCMCIA Linksys WPC11

Troisième vidéo où je partage la connexion avec un iPhone. Le WPA2 AES est obligatoire pour que iPhone accepte l'Amiga. Très pratique pour télécharger des contenus quand je me déplace avec mon Amiga dans les manifestations rétro. La carte PCMCIA est la Linksys WPC11.

Carte PCMCIA Buffalo AirStation

Quatrième vidéo où je navigue sur des sites HTTPS grâce à AmiSSL. Bien qu'il ne gère pas le langage CSS, IBrowse se débrouille pour lire des contenus, télécharger des démos, des jeux et des applications.
Le client FTP AmiFTP permet d'accéder facilement à Aminet et facilite les échanges entre mon PC et l'Amiga. Je montre également, l'IRC avec AmIRC, l'email avec SimpleMail. Pour finir, je montre les navigateurs NetSurf AGA et Voyager. La carte PCMCIA est la Buffalo AirStation WLI-PCM-L11GP/R.