Fabriquer son joystick Amiga arcade

Sur Amiga, le meilleur joystick est à mon sens le compétition pro. Il convient pour la plupart des jeux. Il y a ces modèles neufs que l'on peut trouver chez tous les bons revendeurs. Mais le 2e bouton n'est pas raccordé.

Il y a aussi le modèle Arcade Evolution que j'ai acheté :

Il est très agréable à utiliser, le manche est souple et le deuxième bouton est activé. Mais il n'est pas sans défauts : il est assez cher (65 €), encombrant, et manque de précision. Le manche a trop de jeu, et de ce fait, il convient pour des jeux de plate-forme, mais n'est pas assez précis pour se faufiler entre les missiles ennemis dans les shoot'em up.

Comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, j'ai décidé de faire mon propre joystick combinant tous les avantages : précision, deuxième bouton et sensation arcade.

Les pièces nécessaires

Le joystick se compose de différentes pièces :

La boite doit être rigide et en même temps facile à découper. Je me suis promené un bout de temps dans la boutique Casa pour trouver mon bonheur.

Il faudra que je découpe un peu la boite pour réduire sa hauteur. Je calcule ça en fonction de la profondeur du joystick. Pour la découper, j'ai utilisé une scie sauteuse, une lime et perceuse.

Le câble Null Modem est parfait, il est souple et contient les 7 fils necessaires pour le joystick Amiga avec en prime la gestion d'un deuxième bouton.

Il faudra tout de même déplacer et ressouder 2 fils dans le connecteur DB9. Mais c'est facile à faire, car le connecteur se déboite sans problème

Avant d'acheter le câble Null Modem, j'ai tenté de réutiliser ce vieux câble récupéré d'un joystick d'Amstrad CPC. Hélas, si vous voyez un trou sans broche à cet endroit, il vous sera difficile de connecter le deuxième bouton.

Construction et soudures

Pour la correspondance des fils, je m'inspire du joystick Arcade Evolution avec un simple multimètre. Pas de risque d'électrocution, c'est du 5V.

Le joystick est un peu incliné, comme sur les bornes arcades. On peut le poser sur ses jambes ou sur une table.

Il est léger, précis et en bois du Jura 🙂

Test du joystick

Pour tester le joystick, il existe quelques programmes sur Aminet, j'ai bien aimé JoyTesteur

Voilà le joystick utilisé avec Battle Squadron, le meilleur jeu de l'univers.

J'apprécie particulièrement le deuxième bouton pour jouer à :

  • Hybris (Nova smart bomb)
  • Battle Squadron (Nova smart bomb)
  • Projet X (sélection de l'armement)
  • Turrican
  • Banshee (looping)
  • Fightin' Spirit
  • Bubble Bobble version WHDLoad

Grâce à la précision et au 2ème bouton, j'ai enfin terminé Battle Squadron... 25 ans après sa sortie.

Articles connexes

Pimp My Pegasos Au début des années 2000, l'Amiga n’était déjà plus qu'un fantôme, Commodore ayant mis la clé sous la porte en 1994. Certains fabricants ont voulu prolonger la vie de l'Amiga. C'e...
PPC sur AmigaOS 3.1 Pourquoi pas OS4 ? Bien que le portage d'AmigaOS 4.1 sur Classic ait necessité un travail colossal, je déplore la lenteur de l'OS au boot et surtout le manque de réactivité. Il n'y...
Fixation de l'Indivision C'est l'histoire d'une carte qui me gonfle En terme de qualité visuelle sur écran plat, l'Indivision est la meilleure option. Cette carte est assez chère, 150 €, mais quand on aim...
Upgrade Blizzard 1240 vers 1260 J'ai acheté sur Leboncoin une carte accélératrice Blizzard 1240. Mais ses performances sont un peu faibles à mon goût. Seulement 15 millions d'instructions par seconde d'après Sys...
AztecMonster : CompactFlash sur SCSI Sur Amiga, il existe des cartes d'extension SCSI que beaucoup ont abandonnées au profit de l'IDE. En effet, les adaptateurs CompactFlash existent essentiellement pour l'IDE du fait...