AztecMonster : CompactFlash sur SCSI

Sur Amiga, il existe des cartes d'extension SCSI que beaucoup ont abandonnées au profit de l'IDE. En effet, les adaptateurs CompactFlash existent essentiellement pour l'IDE du fait de la conception de la CompactFlash qui a une interface proche du PATA. Le SCSI, ayant un protocole différent, les adaptateurs sont plus chers à produire. Ayant eu des déboires avec ma carte Apollo qui provoquait des démarrages aléatoires sur l'IDE, j'ai tenté de mettre mon systÚme sur du SCSI. Un gentil gars d'Amiga Impact m'a vendu un rare module SCSI pour ma carte Apollo. Mais comme j'avais goûté au bonheur de la mémoire flash sur IDE et PCMCIA, je ne voulais revenir en aucune façon au bruyant, lourd, peu fiable, lent, consommateur en énergie, émetteur de chaleur, et antique disque aux plateaux magnétiques. Je veux bien faire du rétrocomputing, mais je cherche un peu d'élégance dans cette subtile combinaison de nouvelles et anciennes technologies.
À ma connaissance, il n'existe pas de disque SSD SCSI. Cependant, un adaptateur SCSI CompactFlash est actuellement vendu par un fabricant japonais. Il est Ă  l'origine conçu pour des instruments de musique, il peut aussi se connecter Ă  des vieux Macintosh. Sur Amiga.org, on mentionne cette carte, mais il est difficile de savoir si elle fonctionne sur nos Amiga. Je me suis donc lancĂ© dans l'aventure.

AztecMonter

On peut acheter cette carte pour 100 € port compris chez Artmix.com. AprĂšs paiement PayPal, j'ai Ă©tĂ© surpris de recevoir la carte au bout d'une semaine seulement. Il arrive que La Poste mette plus de temps Ă  m'envoyer des colis depuis la France.

Quel intĂ©rĂȘt par rapport Ă  l'IDE ?

Oui je sais, c'est cher. C'est quoi l'intĂ©rĂȘt ? un adaptateur IDE coute entre 5 et 10 €

Tout d'abord je rappelle que je voulais faire faire une croix sur l'IDE à cause des boots aléatoires, suite à l'achat de ma carte Apollo. Mais hormis le challenge technologique, j'ai découvert deux avantages au SCSI :

  • Pas de limite de mĂ©moire, j'ai pris une CF 8Go qui est gĂ©rĂ©e sans patcher la ROM 3.1
  • Une grande vitesse : environ 2 fois la vitesse de l'IDE (j'approche des 4 Mo / seconde en lecture)

Le branchement

Voici le connecteur du module SCSI de la carte Apollo, comme vous pouvez le constater il relie des périphériques externes :

Module SCSI Apollo

Toujours en quĂȘte d'Ă©lĂ©gance, je voulais une nappe SCSI interne, mais je ne l'ai jamais trouvĂ©e sur Internet. Il a donc fallu que je me cogne 25 soudures en consultant des schĂ©mas SCSI divers et variĂ©s. Finalement, mon obstination a portĂ© ses fruits, et j'ai pu relier directement le module SCSI de l'Apollo Ă  la carte Aztec.

Ensuite, il s'agit de faire rentrer tout ça dans l'Amiga 1200 desktop. Je parviens à passer la nappe et ses 25 soudures sous le lecteur de disquettes qui joue le rÎle du cache-misÚre.

Amiga Compact Flash et SCSI

Avec le clavier par dessus, on ne voit plus rien.

Amiga Compact Flash et SCSI

Partitionnement et formatage

Impossible d'utiliser HDToolBox ou HDInstTools, je dois utiliser l'application fournie par Apollo. Heureusement, elle est trÚs bien conçue.

Dans cette capture d'écran, notez le Max Transfer du SCSI réglé à 10000000, trÚs différent des réglages IDE.

La documentation de la carte était sur papier et je l'ai scannée pour Amiga Ressource afin que tout le monde puisse en profiter. Les informations sont précieuses car les Max Transfer et Mask sont différents des partitionnements IDE.

En SFS bien entendu. Honte Ă  celui qui ose partitionner en FFS.

Les performances

Presque le double de l'IDE. J'ajoute que le module SCSI de l'Apollo est paraĂźt-il peu performant par rapport Ă  ceux des Blizzards. Il faudra donc essayer avec une Blizzard !

Amiga Compact Flash et SCSI

Articles connexes