Ventilation silencieuse

Ayant connu le silence d'ordinateurs antiques comme l'Amstrad CPC, j'ai mal vécu l'ère des PC avec leurs ventilateurs bruyants positionnés dans les alimentations, les processeurs et les cartes graphiques auxquels s'ajoute le ronronnement irritant des disques durs. Cette période où les tours PC étaient reines, avec des démarrages système en 3 minutes a constitué selon moi une véritable régression du confort informatique.

Mon alimentation fait du bruit

Venue du monde bruyant des PC, voici une alimentation AT adaptée pour l'Amiga, grâce au savoir-faire d'un copain nommé Jean-Claude. Je l'ai customisée façon boing ball histoire de ne pas vexer l'Amiga avec du matériel PC. Il est préférable de posséder une alimentation avec un ampérage suffisant si votre Amiga est équipé d'une carte accélératrice à base de processeur 68040 et plus.

Mon alimention PC est relativement bruyante, notamment parce qu'elle est ancienne, car maintenant on fait des alimentations ATX avec des grands ventilateurs étudiés pour être silencieux. Mais je ne vais pas changer d'alimentation pour ça, alors je décide d'opter pour un petit potentiomètre qui va réduire la vitesse du ventilateur.

Il s'agit d'un potentiomètre linéaire à piste carbone 1 kohm. Le principe est simple : on soude le fil 12V qui alimente le ventilo sur deux pattes du potentiomètre (pattes du milieu et d'un des côtés, voir photo). Ensuite on allume l'alimentation et on tourne l'axe du potentiomètre pour réduire la vitesse du ventilateur. Attention à ne pas le régler trop bas, car le ventilateur risque de ne plus démarrer à l'allumage. Il faut bien prendre en compte le risque de surchauffe et d'incendie qui peut résulter d'une telle opération.

Le résultat est presque parfait : je n'entends quasiment plus mon alimentation et elle reste aussi froide que mon frigo, quelles que soient les heures passées sur l'Amiga. Je précise que j'ai souvent fait cette opération sur mes tours PC.

Voici ma dernière amélioration, j'ai changé le ventilateur par un modèle plus silencieux de marque Noctua. Je garde l'astuce du potentiomètre histoire de le rendre encore plus silencieux.

Ma Blizzard fait du bruit

Maintenant que mon bloc alim est silencieux, je n'entends plus qu'une chose : l'horrible ventilateur de la Blizzard PPC. J'ai donc testé des tas de ventilateurs et j'ai fini par trouver un compromis entre ventilation efficace et bruit.

Voilà à quoi ressemble une Blizzard PPC avec son ventilateur bruyant. Sa largeur est de 30 mm. Son câble d'alimention passe par le trou de la ventilation.

De l'autre côté, on retrouve le radiateur officiel fixé sur le PowerPC ainsi que le branchement du câble.

Le principe : le ventilateur souffle de l'air dans un trou pour faire circuler l'air sur le radiateur du PPC. Je déplore que l'air chaud de l'intérieur de l'Amiga soit envoyé sur le radiateur. Mais positionner un ventirad de l'autre côté était compliqué pour la vente de la carte en desktop par manque de place sous l'Amiga.

Opération NVidia

Comme le ventilateur est bruyant, je décide de le remplacer. D'abord j'enlève le ventilateur, puis j'enlève le radiateur noir de chez Phase 5 :

Je récupère le ventirad de cette vieille carte graphique conservée dans un de mes tiroirs. Mon processeur 603 va goûter au refroidissement NVidia ^^

Ne reculant devant aucun défi, je coupe à l'aide d'une scie à métaux. Ha ! c'est bon pour la santé les particules d'aluminium !

Ce n'est pas de la découpe industrielle, mais le rétro computing a quelque chose d'artisanal...

Et voilà le résultat :

J'ajoute un ventilateur silencieux Noctua pour le 68060. Je fixe l'ensemble avec des colliers de serrage plastique. Bien entendu, j'ai remis de la graisse de silicone entre le radiateur et le PPC.

A l'intérieur de l'Amiga, on peut voir plusieurs choses :

  • Un carré de plastique noir qui maintient la carte, car il ne faut plus compter sur la trappe qui doit être enlevée, pour des raisons d'aération et de place.
  • Les deux ventilateurs s'alimentant en 12V, je dédouble le 12V du lecteur de disquettes vers un potentiometre rectiligne lineaire de 500 ohms que je peux régler à ma guise afin d'obtenir le meilleur rapport silence/refroissement
  • Les trois colliers de serrage plastique

Je dois maintenant surélever l'Amiga, car les ventilateurs touchent la table. Je commande ces quelques plots adhésifs d'une hauteur d'1 cm chez Amazon.

Le ventirad ne touche plus la table. Il n'y aura pas d'incendie 🙂

La "lévitation" de l'Amiga se remarque à peine.

J'obtiens une bonne dissipation thermique. Le ventirad reste tiède même en faisant tourner Quake WarpOS en boucle. Et bien sûr, c'est très silencieux, la preuve en vidéo :

Articles connexes

Dessins Montage et dessin autour de l'Amiga
Overclock PowerPC 603e et 68060 Maintenant que mon PowerPC est bien ventilé grâce à mon ventirad fraichement adapté de chez NVidia, je décide d'overclocker un peu la Blizzard. Les chiffres avant l'overclock Le ...
Condensateurs au tantale sur l'Amiga Les condensateurs sont des petits composants électroniques très utiles dans nos Amiga. Ces réservoirs de tension électrique permettent notamment de stabiliser la tension : si l...
Disk On Module Il n'y a pas que la CompactFlash dans la vie, il y a aussi le DOM Tout utilisateur Amiga souhaitant profiter pleinement des jeux WHDLoad a vite fait d'adopter la CompactFla...
WiFi sur Amiga Il est possible de se connecter en WiFi sur Amiga 600 et 1200 avec une carte PCMCIA. Cerise sur le gâteau, on peut se connecter avec une clé WPA et en DHCP, sans changer les param...