Des logiciels libres ou alternatifs pour un développeur Web

Avec l'augmentation des abonnements et des mauvaises orientations de certains logiciels et systèmes d'exploitation phares, j'ai décidé de prendre un peu le large par rapport aux soi-disant incontournables du marché informatique.

En tant que développeur web, il est parfaitement possible de se passer de la suite Adobe, de Windows, de MacOS, du Pack Office. Je précise que je ne suis pas un libriste pur et que l'usage d'un logiciel propriétaire ne m'effraie pas tant que le prix reste justifié. J'aime avant tout tracer mon propre chemin et j'éprouve une certaine méfiance dès qu'on me force la main.

Tableau des logiciels libres ou alternatifs

Logiciels commerciaux Logiciels libres ou alternatifs
Microsoft Windows Linux (Ubuntu)
Adobe Photoshop Krita
Adobe Illustrator Inkscape
Adove Dreamweaver Brackets, WordPress, Firefox, FileZilla
Adove Première Wondareshare Filmora
Microsoft Word, Excel, PowerPoint WPS Office
Microsoft Outlook, Windows Live Mail Thunderbird
Cloud Dropbox, Google Drive, OneDrive hubiC

Ubuntu

ubuntu

Même si je n'ai jamais été à fond du côté du libre, mais les erreurs permanentes des autres systèmes d'exploitation a fini par me faire basculer du côté Linux. J'utilise Linux pleinement autant pour mes loisirs que pour mon métier de développeur, de formateur, et je suis plutôt satisfait même si Linux n'est pas sans défauts.

Pour un vrai linuxien, Ubuntu n'est pas une distribution assez libre et trop orientée débutant. C'est pourtant mon choix, car je débute et j'ai besoin d'être un minimum assisté. De plus, bien que j'aime la série Mr. Robot, je n'ai jamais été ébloui par l'efficacité des lignes de commande 😉

Ce qui me surprend avec Ubuntu, c'est qu'on ne vous forcera pas la main sur l'usage de tel ou tel logiciel. Jamais un navigateur ne vous suggérera de devenir votre navigateur par défaut car celui que vous utilisez est estimé moins bien. Vous ne serez pas concerné, ou si peu, par les virus. Bienvenue en terrain libre.

Adieu Windows et MacOS

Je me suis souvent forcé à aimer Windows, mais il y avait un côté syndrome de Stockholm car je ne pensais pas avoir le choix. J'abandonne Windows car j'en ai ras le bol d'un certain nombre de choses :

  • des mises à jour interminables toujours au moment où vous êtes pressé,
  • des logiciels que l'on ne peut pas enlever,
  • des logiciels qu'on a désinstallé et qui reviennent à la mise à jour suivante,
  • des virus par milliers,
  • Cortana qui passe son temps à archiver vos fichiers sans la moindre efficacité dans la recherche,
  • des tarifs que je juge trop chers concernant Microsoft Windows et Office,
  • pas de bon client email simple et efficace,
  • un manque de respect de la vie privée.

Et MacOS ?

  • des machines belles mais chères,
  • un PC au tiers du prix fait la même chose en moins branchouille,
  • un système fermé,
  • trop fragile, l'ultra plat chauffe et la vie des machines est souvent de courte durée,
  • difficilement réparable quand on ne fait pas partie du staff Apple.

Krita

Parmi les logiciels bitmap libres, beaucoup citent GIMP. Il est certes très bien, mais ce n'est pas mon premier choix. Je trouve que lorsqu’on a l'habitude de Photoshop, GIMP a une interface trop éloignée et il faut beaucoup de temps pour apprivoiser le logiciel. J'ai découvert Krita, qui est également open source et très bien maintenu par une communauté active. Il a l'avantage d'être disponible sur toute plateforme et son interface vous sera vite familière. La prise en main est assez bonne et j'ai pu retrouver la plupart des usages que je faisais avec Photoshop. Il est même compatible en PSD autant en RVB qu'en CMJN (GIMP ne gère pas le CMJN sauf extension ajoutée).

Si vous êtes sous Windows, vous pouvez utiliser Krita, mais aussi l'excellent Paint.net qui est une sorte de Photoshop simplifié avec une interface proche.

Inkscape

inkscape

Je n'ai jamais vu un habitué d'Illustrator se réjouir d'utiliser Inkscape. Le logiciel vectoriel libre est très performant mais à l'interface totalement différente du logiciel phare. Les professionnels l'ignorent donc, mais pour ceux qui n'ont jamais utilisé Illustator, vous n'aurez qu'à commencer par Inkscape et vous ne souffrirez d'aucune comparaison. C'est mon cas et j'ai trouvé ce logiciel incroyablement puissant et agréable. Tout y est : conversion de bitmap en vecteur, courbes de Bézier, export en SVG, PNG, etc.

Inkscape existe sur toutes les plateformes.

Brackets

brackets

Comme j'ai abandonné Windows pour Linux, j'ai beaucoup regretté l'excellent Notepad++, et bien qu'il fonctionne assez correctement avec Wine, j'ai cherché un éditeur compilé pour toutes les plateformes. J'en ai testé beaucoup de séduisants comme Atom ou encore Visual Studio Code. J'ai finalement choisi Brackets, un éditeur de texte open source créé par Adobe.

J'aime sa simplicité, et en tant que développeur Web, j'aime voir très clairement les limites de chaque balise, et de ce côté là, ce bloc-note est le plus clair. Autre fonctionnalité très pratique pour un développeur : la recherche à l'intérieur de l'ensemble des fichiers d'un dossier.

Wondareshare Filmora

Wondershare Filmora

Voilà un logiciel propriétaire qui est une bonne alternative à Premiere si on ne cherche pas à faire du montage professionnel. Pour un petit prix (licence à vie pour 60 €), il permet de faire du montage, du titrage tout à fait correctement. Cerise sur le gâteau : il fonctionne bien sous Linux via Wine. Les exports au format H.264 sont de très bonne qualité.

Sous Linux, j'ai testé une dizaine de logiciels de montage gratuits, mais aucun de m'a pleinement satisfait.

WPS Office

wps office

Voilà un petit bijou qui remplace le pack Office et qui est totalement compatible avec Word, Excel et Powerpoint. Attention il n'est pas libre et développé par la Chine. Il existe des versions dans toutes les langues et est multi plateforme. Il est gratuit et sans pub sous Linux, en revanche, sur PC et Mac, il faudra payer la licence pour éviter de la publicité très ennuyeuse. Je préfère nettement cette suite bureautique à Libre Office car elle est beaucoup plus élaborée et très proche du Pack Office.

hubiC

Il y a beaucoup de Clouds excellents et la plupart sont américains. Personnellement, je préfère synchroniser mes données en France quand cela est possible, sans faire du protectionnisme primaire. OVH est une grosse entreprise française qui est solide et a prouvé ses qualités dans le domaine de l'hébergement. Je me souviens que l'entreprise avait augmenté ses tarifs pour garder les emplois en France. Je me souviens également qu'ils avaient eu la décence de signaler un hack de leur fichier client il y a quelques années. C'est assez rare d'avoir un comportement aussi honnête. La plupart de mes clients sont hébergés chez eux et les débits ont toujours été stables.

Le cloud hubiC propose 25 Go gratuits, ce qui est assez conséquent. Ce cloud fonctionne sur toute plateforme fixe ou mobile. Pas d'interface graphique sous Linux, mais il synchronise très bien.

hubic status

 

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *